4a betlacky jet4r betpinup1win loginlucky jetmostbetpin up casinomosbet casinopin up bet1win1 win1 win4rabet bdmosbet kzpinup loginmostbet kz1win casino1 winpin-uplucky jet1win aviatormostbet aviator1winmostbet kzaviatorpin up casino indiapin uppinup kzaviator 1 winpinap4rabet bd1win aviator1win1win slotmostbet aviator loginparimatch1win casinomostbet casinoparimatchmostbet indialucky jet xmostbetmostbet online1win yükləonewin casinopin up azmosbet casinomostbet indialucky jet onlinemostbet aviator login

Quelle est la signification du « Bindi » indien ?

L’usage de s’imprimer une marque rouge entre les sourcils, très répandu chez les indiennes, remonterait à une ancienne pratique tribale de la civilisation indo-européenne des Aryens. « Tilak » (cette marque rouge étant aussi nommée tika, bindi ou pottu) signifie littéralement signe, un signe associé par certains indianistes à la couleur du sang : on suppose en effet que les hommes de l’Inde antique marquaient de leur propre sang le front de leur femme, comme un symbole de propriété. Est-ce pour cela que les femmes non mariées pas plus que les veuves n’ont le droit de porter le Tilak ?
Les indiennes dessinent le Tilak avec du Kumkum, un pigment rouge foncé vendu sous forme de pâte ou apposent simplement un adhésif pouvant prendre des formes très variées. Le point d’application est appelé « Troisième œil » ou « Œil spirituel ». Ce point, situé au centre du front, juste au dessus des yeux devant la glande pinéale, est considéré dans l’Ayurveda (médecine traditionnelle indienne) comme le siège de la plus importante terminaison nerveuse du corps humain. Le Bindi, ou Tilak, avait donc une fonction médicale dont rend compte une composition parfaitement accordée au troisième oeil: santal jaune ou rouge, curcuma, safran, fleurs, etc., des ingrédients qui permettent de conserver une énergie puissante et vive.
Un « Bindi » sur le front d’une femme, et un « Tilak » sur celui d’un homme, signifient donc « Œil spirituel de l’individu ». Ce troisième œil leur permet de cultiver une « Vue spirituelle » ; à travers lui, les hindous pensent être capables de percevoir tout ce qui reste dissimulé aux yeux physiques, perception qui leur donne un sentiment de plus grande sécurité.
Dans la religion hindoue le « Tilak » peut également marquer une appartenance religieuse. Il prend alors différentes formes et couleurs selon la divinité adorée. Les dévots de Vishnu l’appliquent, par exemple, en forme de U rouge, beige ou safran alors que ceux de Shiva tracent trois lignes horizontales.
Aujourd’hui, dans l’Inde moderne, il est possible d’acheter des « Bindi » de toutes formes et couleurs pour les femmes de toutes castes. Remontant à une marque tribale ancestrale, chargé de profondes significations spirituelles, cet ornement n’a jamais perdu sa place dans la vie indienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connaissez-vous votre Dosha ?

Faites le test et découvrez votre constitution ayurvédique

Nous détestons les spams, en vous inscrivant à ce formulaire, vous acceptez de recevoir des informations ponctuelles sur nos formations et séances, des offres commerciales et d’autres conseils autour de l’ayurvéda. Votre email ne sera jamais cédée ou revendue. Vous pouvez vous désabonner à tout instant via le lien en bas de nos emails.