4a betlacky jet4r betpinup1win loginlucky jetmostbetpin up casinomosbet casinopin up bet1win1 win1 win4rabet bdmosbet kzpinup loginmostbet kz1win casino1 winpin-uplucky jet1win aviatormostbet aviator1winmostbet kzaviatorpin up casino indiapin uppinup kzaviator 1 winpinap4rabet bd1win aviator1win1win slotmostbet aviator loginparimatch1win casinomostbet casinoparimatchmostbet indialucky jet xmostbetmostbet online1win yükləonewin casinopin up azmosbet casinomostbet indialucky jet onlinemostbet aviator login
1win aviatormostbet casino1winpin uppin-up casinoonewinmostbet casinomosbet aviatorparimatchaviator1win aviatorlucky jet casinomostbet aviator login1win1win kz4era betmosbetmostbet4a betpin up1win online1 win kzlucky jet online4rabet bangladeshmostbet1win apostalucky jetaviator mostbetpinuppin up indiapin-uppin up betting1 winmostbetluckyjeymostbetpin up kz4rabet slotslacky jetparimatch1win cassino1 win az1 winmostbet az1win casinopin up azmostbetmosbetpin up casino indiamosbetmostbet az

Apprendre à gérer la douleur par l'Ayurvéda

Gestion de la douleur : apprendre à gérer la douleur par l'Ayurveda

Qui n’a jamais eu mal ? Qui n’a jamais souffert de douleurs aiguës ou chroniques ? La douleur chronique affecte la personne, sa vie professionnelle et sociale.  La médecine occidentale va la plupart du temps tendre à traiter les symptômes, mais pas les causes, à la différence de l’Ayurveda qui va chercher aussi à apaiser la souffrance globale. Apprendre à gérer la douleur par l’Ayurveda, c’est une démarche plus large en essayant de comprendre ce qui amène à la douleur. La douleur en Ayurvéda est définie par le terme Shoola et serait engendrée par un déséquilibre du Dosha Vata dans son état pathologique.

Qu’est-ce que la douleur ?

Découvrons la définition officielle de l’Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP) : “la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou décrite dans ces termes”. 30% des adultes en France souffrent de douleurs chroniques et environ deux tiers des consultations médicales sont consacrées à la douleur. La douleur repose sur le ressenti. Elle est subjective ce qui la rend complexe à quantifier. Elle n’est pas non plus toujours liée à une caractéristique médicale précise ou à une lésion, ce qui la rend très difficile à gérer. La douleur peut être ressentie différemment selon les individus. 

Il y a deux catégories de douleur : aiguë et chronique. La douleur aiguë est ressentie avec plus ou moins d’intensité et souvent brève : brûlure, coupure, coup… La douleur devient chronique ou pathologique, lorsque le ressenti devient récurrent. On y retrouve les douleurs musculaires, les migraines ou encore des douleurs associées à des lésions nerveuses.

Douleur inflammatoire, neuropathique ou mixte ?

Quelles sont les différentes formes de douleurs : 

  • Les douleurs inflammatoires couvrent les douleurs associées aux phénomènes d’inflammation. Il s’agit souvent de douleurs liées à des déséquilibres articulaires.
  • Les douleurs neuropathiques correspondent à des atteintes du système nerveux central et périphérique type lésion de la moelle épinière, du nerf sciatique …

Les douleurs mixtes ont une composante inflammatoire et neuropathique, comme dans les lombo-sciatiques. Ces douleurs sont souvent rencontrées dans le cadre de cancers ou après une chirurgie. D’autres cas existent comme comme la fibromyalgie, les troubles fonctionnels intestinaux dans lesquels aucune lésion (inflammatoire ou neurologique) n’est identifiée médicalement.

Quel est le parcours de la douleur ?

Prenons l’exemple d’une douleur aiguë provoquée par une brûlure : la brûlure stimule les terminaisons nerveuses qui se trouvent sur la peau et dans d’autres tissus : muscles, articulations, viscères… L’information provoquée par la brûlure se transmet aux nerfs nocicepteurs avant d’être transmise à la moelle épinière, puis au cerveau. Une fois au cerveau, le signal envoyé est identifié comme douleur aiguë. Ce type de douleur est une alarme qui va permettre à l’organisme de réagir et de se protéger face à un stimulus. Quand la douleur devient chronique, ce mécanisme d’alarme ne fonctionne plus : la douleur devient une maladie à part entière.

Aucune douleur n’est normale

En médecine allopathique occidentale, la réponse à la douleur est souvent la prise d’antidouleur et d’opiacé plus ou moins fort. La médecine traditionnelle indienne, l’Ayurvéda pense la douleur différemment. L’Ayurvéda considère la douleur comme un signal du corps qui doit être compris et ne pas juste le masquer : l’écoute de son corps est la réponse. 

La société occidentale nous a appris que “certaines douleurs sont normales ” et que nous devons faire avec, que ce soient les douleurs liées aux règles, les migraines ou toute autre douleur. Aucune douleur n’est normale. Chacune indique un déséquilibre passager ou installé dans notre corps. Il est nécessaire de soulager la douleur, mais aussi de la comprendre et de la prendre en charge entièrement. C’est pour cette raison qu’il est essentiel d’apprendre à gérer la douleur par l’Ayurveda

L’Ayurvéda et la douleur

Les méthodes traditionnelles en Ayurvéda proposent des outils ciblés pour aider à apaiser la douleur sans créer d’autres déséquilibres. Il faut la comprendre et agir à sa source pour la guérir. Faire le choix de l’Ayurvéda pour soulager la douleur, les raideurs et les crises qu’elle provoque, permet de retrouver son énergie et mener une vie quotidienne plus sereine. La médecine ayurvédique aide à éliminer les causes de la douleur. Les techniques de gestion de la douleur ayurvédique et les thérapies de massage comme la Marmathérapie aident la personne à se rétablir physiquement et mentalement.

La prise en charge de la douleur se fait avec des spécialistes médecins ou thérapeutes ayurvédiques. Lors d’une consultation, l’objectif premier est de comprendre l’origine des douleurs. Un programme sera alors mis en place pour réduire la douleur grâce à des techniques ayurvédiques de gestion de la douleur. Il existe plusieurs types de soins ayurvédiques pour apaiser la douleur en fonction de son intensité, sa localité dans le corps et son origine. Du massage à l’huile chaude, les marmas, à celui à la pâte ou aux pochons de plantes ayurvédiques, en passant par la sudation, vous découvrirez le rôle et les bienfaits de différentes thérapies ayurvédiques pour retrouver un corps apaisé et sans douleur. La gestion de la douleur passe aussi par une Dinacharya (routine quotidienne) adaptée : alimentation personnalisée, changement de rythme de vie, prise en charge psychologique. Des séances de yoga individualisées pourront aussi être utilisées pour améliorer la flexibilité articulaire et réduire la raideur musculaire.

Découvrez la formation anti-douleur

L'importance des mantras

Connaissez-vous votre Dosha ?

Faites le test et découvrez votre constitution ayurvédique

Nous détestons les spams, en vous inscrivant à ce formulaire, vous acceptez de recevoir des informations ponctuelles sur nos formations et séances, des offres commerciales et d’autres conseils autour de l’ayurvéda. Votre email ne sera jamais cédée ou revendue. Vous pouvez vous désabonner à tout instant via le lien en bas de nos emails.